Le Renard de Provence.

Il était une fois un petit homme, qui naquit au beau milieu de la Provence, Venant certainement du centre de cette terre, tant il la connait, tant il l’aime, tant il la vénère. Partout où il se trouve il se confond à elle, il lui parle doucement, du boutde sa canne il la caresse. Les siècles n’ont plus de secrets, pour lui le passé est présent et s’explique. Vestiges des autres temps ou flore actuelle ne font de différence, ils sont tous deux dans sa conscience. Amoureux éternel de cet air qu’il respire, admirateur de la lumière qui l’éclaire, il va sans relâche vers ces joyaux qu’il honore, de son pas hésitant guidé par l’assurance de son savoir acquit depuis longtemps. Mille découvertes de cet autodidacte, au service de tous, il nous en fait cadeau.

Merci Monsieur Otello Badan de me compter parmi vos amis, avec vous mon pays a revêtu une nouvelle cape, faite de toutes  couleurs, de parfums et d’amour pour cette nature, qui nous entoure et qui  nous irradie. Elle fait notre bonheur.

JpC