La Causalité

La causalité : prenons un exemple « concret ».

Imaginons que Pierre prend son automobile pour aller se promener, au bout de quelques kmun tremblement de terre détruit un pont et Pierre et son auto sont précipités dans le vide.

Mais si Pierre au dernier moment avait changé d’idée, et soit resté chez lui à lire mes élucubrations sur le net ? Ce phénomène naturel faisant écrouler son domicile sur lui , le résultat en fut le même pour sa personne.

Dans le premier cas, le lecteur de la photo réalisée sur cet évènement, regardant le cliché avec une certaine compassion dira : pas de chance si cet homme était resté chez lui il serait encore en vie.

Dans le deuxième la photo sur le journal faisant état de l’effondrement de son édifice pourrait nous faire penser que si la victime était partie se promener elle serait toujours en pleine forme.

Devant ces deux observations, nous voyons bien que notre esprit fait appel à notre sens de la subjectivité. Bien d’autres solutions pourraient se mettre en place afin de modifier le sort de notre ressortissant, pourtant la photo, implacable, démontre le contraire.

La causalité induit le sens irrémédiable des choses, si vous lâchez votre crayon, il est automatiquement projeté sur le sol. Si au contraire il n’avait pas été lâché, il serait encore là dans votre main pour écrire. Toute notre existence et même celle de l’univers est assujettie à cette réalité dépendant d’un choix ou tout simplement d’une obligation.

Je voulais vous démontrer que le regard approfondi d’une photo reste subjectif, bien que montrant une réalitéelle peut engendrer une réflexion particulière, allant bien au delà du désir insoupçonné du Photographe.

 CQFD : toute photo doit faire l’objet d’une attention particulière, car le cadrage, l’éclairage ou des personnages peuvent vous faire apparaitre le sens et le désir de sa réalisation.

JpC