Histoire Provençale

Quand la nature se donne un petit air d'artiste !

 

Lorsqu'on se promène dans les Alpilles, massif majoritairement calcaire, ces montagnes situées au nord de la Ville d'Arles, sont bien ventilées, et parfois même très bien, par une petite bise (jusqu'à 130km/h ces jours derniers) qui par ses rafales va jusqu'à arracher la queue des ânes( nous sommes en Provence !). Si vous connaissez le Mistral, venant de la vallée du Rhône, vous ne le connaissez pas forcement dans sa plénitude des vallons "alpillesques". Tourbillonnant au tour des résurgences minérales, enjolivées de coquillages et fociles, il creuse des sillons, des trous en fonction de la dureté crailleuse.  Tout comme la roulette du dentiste il use il érode, quelques grains de sable lui servant d'outils. Les siècles nous ont laissés ces formes souvent subtiles, reproduisant parfois, si l' oeil est quelque peu artiste, des tournures de la vie que l'on retrouve là. Dominant un vallon se nommant " Val d'Enfer", qui à lui seul nous propose une véritable galerie d'art naturelle, nous trouvons ce rocher, qui sous cet angle nous montre ce personnage essayant de se dissimuler. Son nom, par vous proposé, Tartarin pour les uns, Casimodo pour d'autres, ou bien Mousquetaire, voila bien la preuve de nos interprétations.

Faisant face à ce lieu,Tarascon, cité célèbre grâce à lui, pourfendeur de cet animal abjecte qui fut la Tarasque".

     Légende encrée au plus profond des âmes, nous en faisant même notre propre vérité,

     je vais retenir ce joli nom, sonnant fort notre Provence celui de

                                                        "TARTARIN des BAUX", si vous le voulez bien !

          JpC