Navigation de Nuit sur le Rhône

Navigation de nuit !

     Le fleuve parait blotti entre ses quais puissants. Le courant  bruisse doucement comme un animal agile. Un remous plus fort agite sa surface en un tourbillon d'ou jaillit un bruit sourd que l'on croit étouffé. Sur ce miroir mobile se dessinent au loin des flammes étincelantes, les lumières du port, assoupit pour la nuit. Les flèches de ses grues, sentinelles silencieuses, semblent se reposer, ne dormant que d'un œil, leurs bras orientés, vers le vent qui ce soir c'est enfin arrêté. Une ondée passagère à gentiment semé, cette couche luisante sur le sol mouillé. Une lueur diffuse s'en échappe, qui s'est laissée capturer par l'objectif de mon appareil photo, désireux de pouvoir restituer cette ambiance un peu morne, que le Rhône lui même sait parfaitement inventer. Pas de cris de mouettes, seul  le doux "ronron" d'une immense péniche gonfle vers nos oreilles, feutré, dans cette nuit  pour ne pas déranger. Il semble s'épuiser à lutter contre ce courant lourd que le fleuve inflexible,  prend plaisir à lui infliger. Mais déjà la voici  passée, ignorant les anneaux sur lesquels elle aurait pu s’arrimer, laissant les flèches luisantes dans leur anxiété, ne sachant si d'ici demain, un autre navire voudra bien s'arrêter.

Il est tard maintenant, demain sera encore l'un de ces jours chômés !

    JpC